I WANT TO HAVE AN IMPACT

Olafur Eliasson Symbiotic seeing, 2020 Laser (cyan, gelb), Nebelmaschine, Lüftungsanlage, Roboterarm, Cello Masse variabel Sound in Zusammenarbeit mit Hildur Gudnardottir Installationsansicht: Kunsthaus Zürich, 2020 Foto: Franca Candrian Courtesy of the artist; neugerriemschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery, New York / Los Angeles © 2020 Olafur Eliasson

Olafur Eliasson in conversation with Mirjam Varadinis
(Excerpt from the book)

«I want to have an impact», is one of your quotes that struck me. It makes clear how important it is for you to move something – both in the real world and in the minds of the spectators. What impact do you want to acchieve? And how can art effect such an impact?

  • Juin 2, 2017
    Evénement

    PRODUKTION : MADE IN GERMANY DREI

    Kestner Gesellschaft, Kunstverein Hannover, Sprengel Museum Hannover (3 juin – 3 septembre 2017), exposition / vernissage : 2 juin 2017, Sprengel Museum Hannover: 17.00, fête : 21.00 Kunstverein Hannover

  • Juin 1, 2017
    Evénement

    A LIQUID STAR OF BOILING WATER

    Kunstraum Düsseldorf (2 juin – 9 juillet 2017), Himmelgeister Str. 107E; exposition / vernissage : 1 juin 2017, 19.00: Jan Bonny et Alex Wissel, Jimmie Durham, Christoph Faulhaber, Adela Goldbard, Andrea Winkler, commissaire d’exposition : Sabine Maria Schmidt

  • Juin 1, 2017
    Evénement

    PETER SAUL

    Kunsthalle Schirn Frankfurt (2 juin – 3 septembre 2017), Römerberg ; 1 juin 2017, exposition / vernissage : 19.00 ; première rétrospective en Allemagne

  • Mai 19, 2017
    Evénement

    Magdalena Kita à Wiels, Bruxelles

    Le 21 mai 2017, 16:00, présentation de livre : « Californication » de Magdalena Kita au Auditorium de Cente d’Art Contemporain WIELS. Participants du lancement : Matthew Licht, écrivain ; JL Murtaugh, le concepteur et graphique designer de « Californication » et directeur de Syndicate à Cologne. Modératrice: Marthe Ramm Fortun.

    « Californication » représente le point culminant de deux ans de travail par Kita à Los Angeles et dans d’autres villes, consistant en une série de serviettes de bain peintes, de performances avec des modèles et des spots publicitaires. La publication est reliée par dix essais de critiques d’art, de collègues et d’ex petits amis de l’artiste. Ce mélange trouble les limites entre la vie personnelle et publique de l’artiste et les conséquences sociales des politiques sexuelles.

    Magdalena Kita (*1983, Poland) vit à Cologne. Elle a remporté le prix Van Bommel Van Dam 2016 au musée éponyme de Venlo, aux Pays-Bas. Elle a également passé six mois en résidence à Bruxelles et à Athènes afin de développer une série d’icônes de style Byzantin.  Magdalena Kita est actuellement en résidence à SUPERDEALS, Bruxelles.

  • Avril 19, 2017
    Evénement

    Maria Brunner à Cologne

    Le 26 avril 2017 17.00–18.00 Maria Brunner signe au l’Art Cologne, halle 11.2. B.011,  leur livre et présente une l’édition séparé. Une présentation de la Galerie Gisela Capitain, Cologne, et la Galerie Klaus & Elisabeth Thoman, Innsbruck/Vienne

Pages