Fred Koch: Naturfotografie der 1920er/30er Jahre

Cat. Alfred Ehrhardt Stiftung

Catalogue d’exposition, textes (all./ang.) de Stefanie Odenthal, Rainer Stamm
144 p avec 90 illustration en Duotone
format 28 x 21 cm, reliure lin mélangé avec embossage

ISBN 978-3-86442-373-4

29,80 €

Les traces d’un photographe oublié

La Fondation Alfred Ehrhardt saute el pas et présente une véritable redécouverte : elle consacre une exposition et ce catalogue à Fred Koch (1904–1947), sans doute l’un des photographes les plus intéressants de la République de Weimar qui n’est vraisemblablement plus connu aujourd’hui que de quelques spécialistes. Ses photographies en noir et blanc objectivistes sont consacrées en priorité à des détails de plantes et de cristaux, de coraux et de crustacés ou d’insectes. Il a pris contact avec la photographie en 1922/23 avec Albert Renger-Patzsch qui dirigeait les archives iconographiques de la maison d’édition Folkwang et avait pour cela photographié des plantes à grande échelle. Contrairement au style sobre et objectif privilégié par Renger-Patzsch, les clichés de Fred Koch soulignent la beauté florale et la grâce des plantes dans toute leur splendeur. Il fait ressortir de manière presque déjà théâtrale la plasticité des objets photographiés à travers les réflexions de la lumière et les effets puissants des ombres. Fred Koch passait aussi pour un bricoleur infatigable : il a conçu des caméras spécialement adaptées aux profondeurs de champ les plus extrêmes, il a optimisé les appareils et a étudié jusque dans le moindre détail les différentes modalités d’éclairage. Puisse cette publication contribuer à inscrire enfin pour toujours le nom de Fred Koch dans l’histoire de la photographie de la Nouvelle objectivité.

Exposition :
Alfred Ehrhardt Stiftung, Berlin: 15/1 – 24/4/2022