Nicole Eisenman et les modernes : Têtes, baisers, batailles

Cat. Kunsthalle Bielefeld, Musée des beaux-arts d’Argovie, Fondation Vincent van Gogh, Musée des beaux-arts de La Haye

Catalogue d’exposition, textes (fran.) de Katharina Ammann, Bice Curiger, Daniel Koep, Benno Tempel, Christina Végh et une table ronde de Bice Curiger, Daniel Koep, Beate Söntgen et Kolja Reichert
160 p avec 130 illustrations en couleur
format 29,7 x 22,5 cm, broché

ISBN 978-3-86442-363-5

Édition allemande :
ISBN 978-3-86442-361-1

Édition anglais :
ISNB 978-3-86442-362-8

39,80 €

« À la fontaine de l’histoire »

C’est là que Georg Imdahl voit l’artiste new-yorkaise Nicole Eisenman (*1965) dans sa critique parue dans le quotidien FAZ (22 novembre 2021) avec ses œuvres. Son œuvre frappe par la fascination pour la condition humaine qu’elle affiche, les questions de l’interaction interhumaine qu’elle pose et l’observation précise des processus de détachement civilisationnel dont elle témoigne. Dans ses dessins, peintures et sculptures, l’artiste associe des éléments de contextes culturels pop (satire politique, bande dessinée) à des références traditionnelles de l’histoire de l’art pour former une unité nouvelle. « Têtes, baisers, combats » rassemble des œuvres de toutes ses périodes de création. Sur le fond de cette pratique artistique qui met en évidence, outre les influences de la culture pop, divers éléments stylistiques et compositions repris à la peinture historique, l’exposition et l’ouvrage l’associent à des œuvres classiques modernes tirées des collections des musées participants et ouvrent ainsi une chambre de résonnance de plus d’un siècle où les bouleversements sociaux s’affichent dans leur urgence, mais aussi dans l’espoir et la confiance.

Expositions :
Kunsthalle Bielefeld, 2/10/2021 – 9/1/2022
Musée des beaux-arts d’Argovie (Aargauer Kunsthaus, Aarau), 28/1 – 24/4/2022
Fondation Vincent van Gogh, Arles, 13/5 – 23/10/2022
Musée des beaux-arts de La Haye, 11/11/2022 – 1/3/2023